Aller au contenu principal

Gironde Haut Méga, plus grand chantier départemental de France

Avec 1224 chantiers répartis sur l’ensemble du territoire, ce sont plus de 410 000 habitations et locaux professionnels qui seront raccordables à la fibre d’ici 2024. 28 800 km de fibre seront déployés et 9 375 km² équipés sur les 10 000 km² que représente la superficie de la Gironde.

 

Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de la Gironde

« Partout en Gironde, nous voulons élever le débit ! Une des raisons d’agir du Département est de favoriser l’équité entre les territoires. Les solidarités humaines et territoriales sont notre devise. Il n’y aura donc pas de Gironde à 2 débits. Tous les villages et les villes de Gironde doivent pouvoir offrir la fibre à leurs habitants, aux entreprises »

Le Département et les territoires girondins sont mobilisés autour d'un objectif : une Gironde 100% connectée, premier département numérique de France, tant dans son volet déploiement du réseau que dans celui des usages et de la médiation numériques.

  • Notre Plan Haut Méga

    ouvrir
    fermer

    Le Département, les Communautés de communes et d'agglomération, la Région Nouvelle-Aquitaine, l'État et l'Europe refusent une Gironde à deux vitesses et s’engagent en faveur de l’équité territoriale en portant un ambitieux projet d’aménagement numérique de la Gironde, avec le déploiement d’un réseau public de fibre optique jusqu’à l’abonné (FttH).

    • Contexte
      ouvrir
      fermer

      À la différence du téléphone fixe ou de l’eau, la loi ne considère pas internet comme un service public obligatoire. De ce fait, la couverture numérique et la qualité du service dépendent des opérateurs privés. Ces derniers délaissent les zones non rentables (hors Bordeaux Métropole et Libourne) créant une situation de fracture numérique importante, dans un département (le plus étendu de France), où 75% de la croissance démographique se fait hors Métropole. Parallèlement les besoins en début internet augmentent de 30% par an et la Gironde accueille chaque année 20 000 nouveaux habitants.

      Le Département de la Gironde, les Communautés de communes et d'agglomération, la Région Nouvelle-Aquitaine, l'État et l'Europe refusent une Gironde à deux vitesses et s’engagent en faveur de l’équité territoriale en portant un ambitieux projet d’aménagement numérique de la Gironde, avec le déploiement d’un réseau public de fibre optique jusqu’à l’abonné (FttH).

      Après le plan d’urgence qui avait concerné 39 communes priorisées en 2016-2017, nous sommes entrés depuis le 25 janvier 2018 dans la 2e phase du projet. D’importantes négociations menées tout au long de l’année 2017 ont abouti à la signature d’une délégation de service public d'une durée de 25 ans. Les travaux seront réalisés par Gironde Très Haut Débit, filiale girondine d’Orange, sous contrôle de Gironde Numérique. Orange s’engage donc à réaliser les équipements dans la durée de 6 ans. L’entreprise a été choisie parmi d’autres candidats selon de très nombreux critères, notamment le coût et le délai de déploiement. Elle mènera ensuite l’exploitation et la commercialisation sur le marché de gros du réseau public.

    • Financement
      ouvrir
      fermer

      Cet investissement majeur pour l’avenir représente 669 millions d’euros, cofinancés à hauteur de 115 millions d’euros de subventions d’investissement par le Département, les communautés de communes et communautés d’agglomération, la Région Nouvelle-Aquitaine, l'Etat et l'Europe le reste correspondant aux recettes commerciales liées à l’exploitation sur 25 ans du réseau public.

       

    • Emploi local et inclusion numérique
      ouvrir
      fermer

      Gironde Haut Méga est un chantier qui va permettre la création de 500 emplois en faisant appel aux entreprises locales pour la construction de ce réseau pendant 6 ans. De plus, 30% à 50% de ces emplois seront pérennisés car les raccordements continueront dans les années à venir : tireurs de câbles, chefs de projet, raccordeurs en fibre optique… autant de métiers modernes et particulièrement attractifs.

      Gironde Haut Méga, c’est aussi un volet social sans précédent de 178 000 heures d’insertion et 31 549 heures de formation, au total 210 000 heures grâce à la clause sociale d’insertion du marché de travaux.

      Enfin, le Département dialogue avec l’Éducation nationale pour développer ou renforcer les offres de formations liées aux métiers de la fibre.

      Une redevance annuelle versée au titre de la commercialisation sera exclusivement affectée au financement de l'accompagnement aux usages numériques. Ce fond constitué (8 millions d'euros) permettra par exemple, à des personnes âgées ou en situation de précarité d’accéder aux nouvelles technologies, ou d’expérimenter de nouveaux usages liés à internet. C'est dans cet esprit, que le lundi 28 mai 2018, le Département a lancé une démarche pour les solidarités numériques afin de fédérer les acteurs sur tout le territoire.

      Matthieu Rouveyre, Vice-président du Conseil Départemental en charge de la citoyenneté, des relations avec les usagers, de la communication et des accès numériques

      « Les usages domestiques, la télémédecine, l’e-assistance, les territoires connectés, le développement économique nécessitent des débits de plus en plus élevés. C’est pourquoi le Conseil Départemental fédère tous les partenaires publics. Ensemble, nous entendons pallier la carence de l’initiative privée et agir pour ne laisser personne à l’écart de cette révolution numérique ».

  • Le déploiement opérationnel

    ouvrir
    fermer
    • Les acteurs du projet
      ouvrir
      fermer

      À l’initiative du projet, le Département de la Gironde a pour ambition de trouver un équilibre territorial pérenne et d’assurer couverture numérique plus harmonieuse entre la métropole et le reste du territoire. Le syndicat mixte Gironde Numérique (qui regroupe le Conseil Départemental, les 27 EPCI et leurs partenaires) est le maître d’ouvrage. Il délègue la conception et la réalisation des travaux ainsi que l’exploitation du réseau à Gironde Très Haut Débit, filiale d’Orange. Sept sous-traitants se partagent enfin les 1 224 chantiers. Ils construisent le réseau et pré-raccordent les clients.

      Cliquez sur l'image ci-contre pour voir le détail.

      QU'EST CE QUE GIRONDE NUMÉRIQUE ? 

      Gironde Numérique est un syndicat mixte constitué en 2007 à l’initiative du Département pour assurer l’aménagement numérique du territoire. Il fédère le Département de la Gironde et 27 Communautés de communes et Communautés d’agglomération ainsi que le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine et Bordeaux Métropole.

      Présidé par Pierre Ducout, il est composé d'un bureau et d'un comité syndical.
      1er Vice-Président : Matthieu Rouveyre / 2e Vice-Président : Alain Renard / 3e Vice-Président : Bernard Lauret
      Secrétaire : Anacléto Alfonso

      Pierre Ducout, Président de Gironde Numérique

      « Gironde Numérique et ses partenaires sont pleinement investis pour la réussite du plan Gironde Haut Méga. Nous coordonnerons les 1224 chantiers et veillerons au bon déroulement des travaux en lien avec les équipes de terrain. D’ici 6 ans, Gironde Numérique aura amené la fibre optique aux Girondins (hors Bordeaux Métropole et Libourne) et les collectivités seront propriétaires du réseau public de fibre optique »

    • Les étapes du déploiement
      ouvrir
      fermer

      Une fois les relevés de boîtes aux lettres terminés, des Nœuds de Raccordement Optique (NRO) et des Points de Mutualisation (PM) seront installés. Ces locaux techniques visent à faire converger les lignes des abonnés et permettent la répartition de la distribution du très haut débit pour un quartier. Enfin, des Points de Branchement Optique (PBO) seront placés en amont du câblage final. C’est à ces boîtiers que seront raccordés les prises optiques installées dans les bâtiments. Un délai incompressible de 3 mois devra être observé avant le raccordement final. La prise terminale optique sera installée par l’opérateur choisi par l’utilisateur.

  • Retour sur le plan d’urgence 2016-2017

    ouvrir
    fermer

    Avec l’augmentation des usages, la consommation du débit Internet est multipliée par trois chaque année et provoque ainsi la saturation des réseaux existants, au niveau des Noeuds de Raccordement Abonnés.

    Le Département de la Gironde a donc décidé d’un plan d’urgence pour desservir en fibre optique les Nœuds de Raccordement Abonnés Zone d’Ombre (NRA ZO) les plus saturés.

    39 communes ont été concernées sur 2016-2017.

    Depuis 2007, date de la création de Gironde Numérique, et plus récemment pour les 39 communes du plan d’urgence, le Département a ainsi déployé un réseau de fibre optique de 1 100 km de long à destination des opérateurs et des entreprises. D’autre part, il a remplacé partiellement les réseaux historiques cuivre par des réseaux fibre optique afin d’améliorer les débits ADSL. Plus rapides, ces nouveaux réseaux constituent une transition avant le déploiement de la fibre optique jusqu’à chaque abonné, en particulier pour les zones grises.

    Le plan d’urgence de modernisation du réseau téléphonique cuivre, a été présenté et expliqué aux habitants de chaque commune : 39 réunions publiques ont eu lieu entre avril 2016 et 2017. Plus de 2 000 habitants ont été rencontrés, afin de présenter de manière aussi précise et pédagogique que possible, l’intérêt de ce type d’opération, le périmètre d’intervention, le plan prévisionnel des travaux et le calendrier global.

    Plus de 10 000 foyers et entreprises ont été concernés par ce chantier, financé à hauteur de 3,2 millions d’euros. Ces travaux ont consisté à poser des fourreaux dans le sol et à faire passer la fibre optique.

    À ce jour, l’ensemble des migrations a été réalisée.