Toutes nos actualités

Matthieu Rouveyre, vice-président du Conseil départemental de la Gironde, chargé de la citoyenneté, relations avec les usagers, communication et accès numériques s'est rendu sur place pour constater l'évolution du chantier à St Caprais-de- Blaye, accompagné des élus locaux.

L’objectif des travaux est de de relier le NRA CIE (Noeud de Raccordement Abonné) de Saint-Ciers-sur-Gironde au NRA-ZO 9CE (NRA Zone d'Ombre) de Saint-Caprais-de-Blaye afin de désaturer ce dernier. Ainsi, une première intervention consiste à poser près de 3 km de fourreaux le long de la D23. Une seconde intervention permettra de déployer de la fibre optique dans ces nouveaux fourreaux ainsi que dans des fourreaux existants sur les communes de Saint-Ciers-sur-Gironde (Rue Georges Picotin, D18 et D23) et de Saint-Caprais-de-Blaye (D23).

En tout, 4,7 km de fibre optique seront déployés jusqu’à fin juin 2017, sous réserve de toute perturbation liée aux aléas climatiques ou techniques.

En rajoutant les délais légaux des opérateurs pour réaliser la migration du trafic du lien cuivre vers la nouvelle fibre optique, la mise en service de l’équipement devrait intervenir fin septembre 2017.

Salles, Salaunes et Puisseguin depuis le 29 mai ! comptent parmi les premières communes "migrées", qui constatent ainsi une évolution significative de leur débit.

Les communes de St Michel-de-Rieufret, Bonnetan, Générac, Pujols-sur-Ciron et Loupes sont en attente de la migration du trafic du lien de transport en cuivre, limité à 40Mb/s, au lien en fibre optique au débit à 1 Gigabit/s par les opérateurs privés.

Les communes de Capian, Haux, Louchats, Margueron, Tabanac, St Caprais-de-Blaye, Langoiran, St Cibard et Savignac-de-l'isle sont en cours de travaux. Pour certaines communes, ils consistent en la réalisation, mise en place de fourreaux et pose de fibre optique, dans d'autres uniquement de la pose de fibre optique.

Dans les deux cas, les équipements doivent être vérifiés et parfois réparés afin de pouvoir faire passer la fibre optique.

Les autres communes du plan d'urgence sont en cours de préparation de travaux. La plupart ont déjà des études de terrain réalisées, et le planning programmé. Cependant, des aléas peuvent intervenir tout au long des opérations.

Nous tenons systématiquement informés les habitants par newsletter dès connaissance des lancements de travaux, et par la suite de la fin et de la migration.

Les 3 mois de délai pour la migration après les travaux s'achèvent et la plupart des 299 foyers de Puisseguin ont été migrés le 29 mai 2017. Le goulot d’étranglement a ainsi été supprimé. Désormais, le problème de saturation est résolu !

Pour les foyers déjà migrés, une évolution significative du débit a été constatée. Le lien de transport en cuivre, limité à 40Mb/s, a donc été remplacé par un lien en fibre optique avec un débit à 1 Gigabit/s.

En février 2017, les travaux étaient lancé pour tirer 5 km de fibre optique dans les fourreaux existants. L'armoire du Noeud de Raccordement Abonné Zone d'Ombre (NRA-ZO) 9PG a alors été raccordée au Noeud de Raccordement Abonné (NRA) LUS existant de Lussac. Gironde Numérique a ensuite procédé à une vérification des travaux effectués.

La majorité des opérateurs a mis 3 mois supplémentaires après ces travaux, avant de réaliser cette migration.

Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental de la Gironde, et Matthieu Rouveyre, vice-président chargé de la citoyenneté, des relations avec les usagers, de la communication et des accès numériques, avaient lancé ces premiers travaux d’amélioration du haut débit du plan d'urgence à Salaunes le 20 décembre 2016, en présence de Pascale Got et Dominique Fédieu, tous deux Conseillers départementaux du canton Sud-Médoc et Jean-Marie Castagneau, maire.

Nous sommes heureux de cette nouvelle migration !

Matthieu Rouveyre, vice-président du Conseil départemental de la Gironde, chargé de la citoyenneté, relations avec les usagers, communication et accès numériques a rencontré une cinquantaine d'habitants de Beautiran lors d'une réunion d’information visant à déployer le plan numérique Gironde Haut Méga du Département sur la commune, avec Corinne Martinez, conseillère départementale du canton de La Brède, Bernard Fath, conseiller départemental du canton de La Brède, Christian Tamarelle, président de la Communauté de communes de Montesquieu et Yves Mayeux, maire de Beautiran.

Le Département a adopté une enveloppe de 3,2 millions d’euros pour traiter en urgence dès 2016-2017 les territoires saturés. Beautiran fait partie des communes qui bénéficiera prioritairement de ce déploiement.

Durant cette réunion ont été présentés aux élus et aux habitants :
> Le plan prévisionnel des travaux
> Le calendrier global

La réunion a eu lieu à l'espace culturel de Beautiran à 18h30 

Matthieu Rouveyre, vice-président du Conseil départemental de la Gironde, chargé de la citoyenneté, relations avec les usagers, communication et accès numériques, a rencontré les habitants de Lucmau à une réunion d’information visant à déployer le plan numérique Gironde Haut Méga du Département sur la commune, avec Isabelle Dexpert, vice-présidente chargée de la jeunesse, culture, sport et vie associative, Conseillère départementale du canton Sud Gironde et Maryse Banquet-Renard, maire de Lucmau.

Le Département a adopté une enveloppe de 3,2 millions d’euros pour traiter en urgence dès 2016-2017 les territoires saturés. Lucmau fait partie des communes qui bénéficiera prioritairement de ce déploiement.

Durant cette réunion ont été présentés aux élus et aux habitants :
> Le plan prévisionnel des travaux
> Le calendrier global

La réunion a eu lieu à la Salle des Fêtes de Lucmau à 18h30 

Matthieu Rouveyre, vice-président du Conseil départemental de la Gironde, chargé de la citoyenneté, relations avec les usagers, communication et accès numériques, a convié les habitants de St Antoine-sur-l'Isle à une réunion d’information visant à déployer le plan numérique Gironde Haut Méga du Département sur la commune, avec Alain Marois, vice-président chargé de la politique éducative et sociale, collèges, conseiller départemental du canton du Nord-Libournais, Michèle Lacoste, conseillère départementale du canton du Nord-Libournais, Philippe Buisson, président de la CALI, communauté d’agglomération du Libournais et Paquerette PEYRIDIEUX, maire de Saint Antoine-sur-l’Isle.

Le Département a adopté une enveloppe de 3,2 millions d’euros pour traiter en urgence dès 2016-2017 les territoires saturés. St Antoine-sur-l'Isle fait partie des communes qui bénéficiera prioritairement de ce déploiement.

Durant cette réunion ont été présentés aux élus et aux habitants :
> Le plan prévisionnel des travaux
> Le calendrier global

La réunion a eu lieu au foyer de St Antoine-sur-l'Isle à 18h30 

Matthieu Rouveyre, vice-président du Conseil départemental de la Gironde, chargé de la citoyenneté, relations avec les usagers, communication et accès numériques, a rencontré les habitants de Générac lors d'une réunion d’information visant à déployer le plan numérique Gironde Haut Méga du Département sur la commune, avec Alain Renard, vice-président chargé de la préservation de l’environnement, gestion des risques et des ressources, et infrastructures routières, conseiller départemental du canton du Nord Gironde, Célia Monseigne, conseillère départementale du canton du Nord Gironde et Jean-Louis Imbert, maire de Générac.

Le Département a adopté une enveloppe de 3,2 millions d’euros pour traiter en urgence dès 2016-2017 les territoires saturés. Générac fait partie des communes qui bénéficiera prioritairement de ce déploiement.

Durant cette réunion ont été présentés aux élus et aux habitants :
> Le plan prévisionnel des travaux
> Le calendrier global

La réunion a eu lieu à la Salle polyvalente de Générac

Matthieu Rouveyre, vice-président du Conseil départemental de la Gironde, chargé de la citoyenneté, relations avec les usagers, communication et accès numériques, a rencontré les habitants de Naujac-sur-mer à une réunion d’information visant à présenter l'opération d'opticalisation du Noeur de raccordement (NRA) ISI de Saint Isidore, qui s'inscrit dans le plan numérique Gironde Haut Méga du Département, avec Xavier Pintat, président de la Communauté de communes Médoc Atlantique et Jean-Bernard Dufour, maire de Naujac-sur-mer.

Naujac-sur-mer fait partie des communes qui bénéficient de l'opticalisation des NRA, financée par Gironde Numérique et notamment le Département, les communes et la Communauté de communes Médoc Atlantique.

Durant cette réunion ont été présentés aux élus et aux habitants :
> Le plan prévisionnel des travaux
> Le calendrier global

La réunion a eu lieu à la Salle des fêtes de Naujac-sur-mer

Les 3 mois de délai pour la migration après les travaux sont achevés et la plupart des 322 foyers de Salles et 377 foyers de Salaunes ont été migrés. Le goulot d’étranglement a ainsi été supprimé. Désormais, le problème de saturation est résolu !

Pour les foyers déjà migrés, une évolution significative du débit a été constatée. Le lien de transport en cuivre, limité à 40Mb/s, a donc été remplacé par un lien en fibre optique avec un débit à 1 Gigabit/s.

C'est en fin d’année 2016, que les travaux ont eu lieu sur la route de la Martinet D108, pour poser 1,5 km de conduites, puis tirer 4 km de fibre optique à Salles. La liaison du NRA (Noeud de raccordement Abonné) existant de Salles au NRA-ZO (NRA Zone d'Ombre) de la commune a ainsi pu se faire. A Salaunes, ce sont 6 km de fibre optique dans les fourreaux existants qui ont été déployés pour relier l'armoire du Noeud de Raccordement Abonné Zone d'Ombre (NRA-ZO 9AU) au NRA-O HEL (Noeud de Raccordement Abonné) d’origine à St-Hélène.

La majorité des opérateurs a mis 3 mois supplémentaires après ces travaux, avant de réaliser cette migration. Attention : l’un des opérateurs n’a cependant pas encore migré ses clients. 40 foyers à Salles et 67 à Salaunes sont concernés. Les délais de migration dépendent de cet opérateur.

Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental de la Gironde, et Matthieu Rouveyre, vice-président chargé de la citoyenneté, des relations avec les usagers, de la communication et des accès numériques, avaient lancé ces premiers travaux d’amélioration du haut débit du plan d'urgence à Salaunes le 20 décembre 2016, en présence de Pascale Got et Dominique Fédieu, tous deux Conseillers départementaux du canton Sud-Médoc et Jean-Marie Castagneau, maire. 

 

 

Matthieu Rouveyre, vice-président du Conseil départemental de la Gironde, chargé de la citoyenneté, relations avec les usagers, communication et accès numériques, a rencontré une soixantaine d'habitants de Langoiran lors de la réunion d’information organisée sur le déployement du plan numérique Gironde Haut Méga du Département sur la commune, avec Marie-Claude Agullana, conseillère départementale du canton de l’Entre-deux-Mers, Guy Moreno, conseiller départemental du canton de l’Entre-deux-Mers, Lionel Faye, président de la Communauté de communes de l’Entre-deux-Mers et Jean-François Boras, maire de Langoiran.

 

Le Département a adopté une enveloppe de 3,2 millions d’euros pour traiter en urgence dès 2016-2017 les territoires saturés. Langoiran fait partie des communes qui bénéficiera prioritairement de ce déploiement.

Durant cette réunion ont été présentés aux élus et aux habitants :
> Le plan prévisionnel des travaux
> Le calendrier global

La réunion a eu lieu à la Salle du Conseil municipal de Langoiran

 

 

 

Pages