Les 3 mois de délai pour la migration après les travaux sont achevés et la plupart des 322 foyers de Salles et 377 foyers de Salaunes ont été migrés. Le goulot d’étranglement a ainsi été supprimé. Désormais, le problème de saturation est résolu !

Pour les foyers déjà migrés, une évolution significative du débit a été constatée. Le lien de transport en cuivre, limité à 40Mb/s, a donc été remplacé par un lien en fibre optique avec un débit à 1 Gigabit/s.

C'est en fin d’année 2016, que les travaux ont eu lieu sur la route de la Martinet D108, pour poser 1,5 km de conduites, puis tirer 4 km de fibre optique à Salles. La liaison du NRA (Noeud de raccordement Abonné) existant de Salles au NRA-ZO (NRA Zone d'Ombre) de la commune a ainsi pu se faire. A Salaunes, ce sont 6 km de fibre optique dans les fourreaux existants qui ont été déployés pour relier l'armoire du Noeud de Raccordement Abonné Zone d'Ombre (NRA-ZO 9AU) au NRA-O HEL (Noeud de Raccordement Abonné) d’origine à St-Hélène.

La majorité des opérateurs a mis 3 mois supplémentaires après ces travaux, avant de réaliser cette migration. Attention : l’un des opérateurs n’a cependant pas encore migré ses clients. 40 foyers à Salles et 67 à Salaunes sont concernés. Les délais de migration dépendent de cet opérateur.

Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental de la Gironde, et Matthieu Rouveyre, vice-président chargé de la citoyenneté, des relations avec les usagers, de la communication et des accès numériques, avaient lancé ces premiers travaux d’amélioration du haut débit du plan d'urgence à Salaunes le 20 décembre 2016, en présence de Pascale Got et Dominique Fédieu, tous deux Conseillers départementaux du canton Sud-Médoc et Jean-Marie Castagneau, maire.