Toutes nos actualités

Les 3 mois de délai pour la migration après les travaux sont achevés et la plupart des 322 foyers de Salles et 377 foyers de Salaunes ont été migrés. Le goulot d’étranglement a ainsi été supprimé. Désormais, le problème de saturation est résolu !

Pour les foyers déjà migrés, une évolution significative du débit a été constatée. Le lien de transport en cuivre, limité à 40Mb/s, a donc été remplacé par un lien en fibre optique avec un débit à 1 Gigabit/s.

C'est en fin d’année 2016, que les travaux ont eu lieu sur la route de la Martinet D108, pour poser 1,5 km de conduites, puis tirer 4 km de fibre optique à Salles. La liaison du NRA (Noeud de raccordement Abonné) existant de Salles au NRA-ZO (NRA Zone d'Ombre) de la commune a ainsi pu se faire. A Salaunes, ce sont 6 km de fibre optique dans les fourreaux existants qui ont été déployés pour relier l'armoire du Noeud de Raccordement Abonné Zone d'Ombre (NRA-ZO 9AU) au NRA-O HEL (Noeud de Raccordement Abonné) d’origine à St-Hélène.

La majorité des opérateurs a mis 3 mois supplémentaires après ces travaux, avant de réaliser cette migration. Attention : l’un des opérateurs n’a cependant pas encore migré ses clients. 40 foyers à Salles et 67 à Salaunes sont concernés. Les délais de migration dépendent de cet opérateur.

Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental de la Gironde, et Matthieu Rouveyre, vice-président chargé de la citoyenneté, des relations avec les usagers, de la communication et des accès numériques, avaient lancé ces premiers travaux d’amélioration du haut débit du plan d'urgence à Salaunes le 20 décembre 2016, en présence de Pascale Got et Dominique Fédieu, tous deux Conseillers départementaux du canton Sud-Médoc et Jean-Marie Castagneau, maire. 

 

 

Matthieu Rouveyre, vice-président du Conseil départemental de la Gironde, chargé de la citoyenneté, relations avec les usagers, communication et accès numériques, a rencontré une soixantaine d'habitants de Langoiran lors de la réunion d’information organisée sur le déployement du plan numérique Gironde Haut Méga du Département sur la commune, avec Marie-Claude Agullana, conseillère départementale du canton de l’Entre-deux-Mers, Guy Moreno, conseiller départemental du canton de l’Entre-deux-Mers, Lionel Faye, président de la Communauté de communes de l’Entre-deux-Mers et Jean-François Boras, maire de Langoiran.

 

Le Département a adopté une enveloppe de 3,2 millions d’euros pour traiter en urgence dès 2016-2017 les territoires saturés. Langoiran fait partie des communes qui bénéficiera prioritairement de ce déploiement.

Durant cette réunion ont été présentés aux élus et aux habitants :
> Le plan prévisionnel des travaux
> Le calendrier global

La réunion a eu lieu à la Salle du Conseil municipal de Langoiran

 

 

 

Matthieu Rouveyre, vice-président du Conseil départemental de la Gironde, chargé de la citoyenneté, relations avec les usagers, communication et accès numériques, a convié les habitants de Lesparre-Médoc à une réunion d’information visant à déployer le plan numérique Gironde Haut Méga du Département sur la commune, avec Jean-Brice Henry, président de la Communauté de communes Médoc Coeur de Presqu’île et Bernard Guiraud, maire de Lesparre-Médoc.

Le Département a adopté une enveloppe de 3,2 millions d’euros pour traiter en urgence dès 2016-2017 les territoires saturés. Lesparre-Médoc fait partie des communes qui bénéficiera prioritairement de ce déploiement.

Durant cette réunion ont été présentés aux élus et aux habitants :
> Le plan prévisionnel des travaux
> Le calendrier global

La réunion a eu lieu à la Salle des fêtes Saint Trélody Rue Jean Fourment à Lesparre-Médoc à 18h30

Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental de la Gironde, conseiller départemental du canton Sud Gironde et Matthieu Rouveyre, vice-président du Conseil départemental de la Gironde, chargé de la citoyenneté, relations avec les usagers, communication et accès numériques, ont rencontré près de 60 habitants de Lerm-et- Musset à une réunion d’information visant à déployer le plan numérique Gironde Haut Méga du Département sur la commune, avec Isabelle Dexpert, vice-présidente chargée de la jeunesse, culture, sport et vie associative, conseillère départementale du canton Sud Gironde, Olivier Dubernet, président de la Communauté de communes du Bazadais et Martine Lagardère, maire de Lerm-et-Musset.

Le Département a adopté une enveloppe de 3,2 millions d’euros pour traiter en urgence dès 2016-2017 les territoires saturés. Lerm-et-Musset fait partie des communes qui bénéficiera prioritairement de ce déploiement.

Durant cette réunion ont été présentés aux élus et aux habitants :
> Le plan prévisionnel des travaux
> Le calendrier global

La réunion a eu lieu à la Salle Tartatin de Lerm-et-Musset à 18h30

Les travaux engagés sur les communes de Salles et Salaunes fin 2016 et ceux de St Michel-de-Rieufret et Puisseguin en février 2017, sont désormais réalisés.

Le migration par l'opérateur des trafics du lien cuivre vers la nouvelle fibre optique est en cours. La durée estimée est de 3 mois supplémentaires avant une mise en service effective.

Le débit de nombreux foyers va bientôt augmenter de manière très significative.

Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental de la Gironde, conseiller départemental du canton Sud Gironde et Matthieu Rouveyre, vice-président du Conseil départemental de la Gironde, chargé de la citoyenneté, relations avec les usagers, communication et accès numériques, ont rencontré les habitants de Saint-Côme et de Birac à une réunion d’information visant à déployer le plan numérique Gironde Haut Méga du Département, avec Isabelle Dexpert, vice-présidente chargée de la jeunesse, culture, sport et vie associative, conseillère départementale du canton Sud Gironde, Olivier Dubernet, président de la Communauté de communes du Bazadais, Serge Mourlanne, maire de Saint-Côme et Jean-Pierre Manseau, maire de Birac.

Le Département a adopté une enveloppe de 3,2 millions d’euros pour traiter en urgence dès 2016-2017 les territoires saturés. Saint-Côme et Birac font partie des communes qui bénéficieront prioritairement de ce déploiement.

Durant cette réunion ont été présentés aux élus et aux habitants :
> Le plan prévisionnel des travaux
> Le calendrier global

La réunion a rassemblé plus de 55 habitants à la Salle des fêtes de Saint-Côme à 18h30

Matthieu Rouveyre, vice-président chargé de la citoyenneté, des relations avec les usagers, de la communication et des accès numériques, a rencontré près de quarante habitants de Savignac à une réunion d’information visant à déployer le plan numérique Gironde Haut Méga du Département, avec Bernard Castagnet, vice-président chargé l’attractivité territoriale, du développement économique et du tourisme, conseiller départemental du canton du Réolais et Bastides, Christelle Guionie, conseillère départementale du canton du Réolais et Bastides, Francis Zaghet, président de la Communauté de communes du Réolais en Sud Gironde et Patrick Monto, maire de Savignac.

Le Département a adopté une enveloppe de 3,2 millions d’euros pour traiter en urgence dès 2016-2017 les territoires saturés. Savignac fait partie des communes qui bénéficieront prioritairement de ce déploiement.

Durant cette réunion ont été présentés aux élus et aux habitants :
> Le plan prévisionnel des travaux
> Le calendrier global

La réunion a eu lieu à la Salle des fêtes de Savignac à 18h30

Matthieu Rouveyre, vice-président chargé de la citoyenneté, des relations avec les usagers, de la communication et des accès numériques, a rencontré les habitants lors d'une réunion d’information visant à déployer le plan numérique Gironde Haut Méga du Département dans la commune d'Omet, avec Marie-Claude Agullana, conseillère départementale du canton de l’Entre-deux-Mers, Guy Moreno, conseiller départemental du canton de l’Entre-deux-Mers, Bernard Mateille, président de la Communauté de communes de Podensac, des Coteaux de Garonne, de Lestiac-sur-Garonne, de Paillet et de Rions et Jean-François Dal’cin, maire d’Omet.

Le Département a adopté une enveloppe de 3,2 millions d’euros pour traiter en urgence dès 2016-2017 les territoires saturés. Omet fait partie des communes qui bénéficieront prioritairement de ce déploiement.

Durant cette réunion ont été présentés aux élus et aux habitants :
> Le plan prévisionnel des travaux
> Le calendrier global

Près de 40 personnes se sont déplacées à la Salle communale d'Omet.

Matthieu Rouveyre, vice-président chargé de la citoyenneté, des relations avec les usagers, de la communication et des accès numériques, a rencontré plus de 80 habitants à une réunion d’information visant à déployer le plan numérique Gironde Haut Méga du Département pour la commune de Coimères, avec Bernard Castagnet, vice-président chargé l’attractivité territoriale, du développement économique et du tourisme, conseiller départemental du canton du Réolais et Bastides, Christelle Guionie, conseillère départementale du canton du Réolais et Bastides, Philippe Plagnol, président de la Communauté du Sud Gironde et Jean-Claude Morin, maire de Coimères.

Le Département a adopté une enveloppe de 3,2 millions d’euros pour traiter en urgence dès 2016-2017 les territoires saturés. Coimères fait partie des communes qui bénéficieront prioritairement de ce déploiement.

Durant cette réunion ont été présentés aux élus et aux habitants :
> Le plan prévisionnel des travaux
> Le calendrier global

La réunion a eu lieu à la Salle polyvalente de Coimères à 18h30

 

Suite à la réunion publique du 10 octobre 2016 sur le déploiement du plan Haut Méga, le département lance les travaux sur la commune de Capian.

L’objectif est de relier le NRA PAI de Paillet (Nœud de raccordement Abonné) au NRA-ZO CPF de Capian (NRA Zone d'Ombre) afin de désaturer ce dernier.

La première intervention consiste à poser près de 2,2 km de conduites, appelées « fourreaux », sur la route entre Villenave-de-Rions et Capian.

Une seconde intervention consistera à déployer de la fibre optique dans ces nouveaux fourreaux ainsi que dans des fourreaux existants.

En tout, 5,2 km de fibre optique seront déployés jusqu’à fin mars 2017, sous réserve de toute perturbation liée aux aléas climatiques ou techniques.

Avant de constater une amélioration du débit Internet disponible à votre domicile, l’opérateur propriétaire de l'armoire technique devra ensuite réaliser la migration de son trafic, du lien cuivre au nouveau lien fibre optique. Cette opération est prévue pour le 3ème trimestre 2017 sauf aléa.

Après cette migration, le problème de saturation au niveau du NRA sera résolu et le débit des 304 foyers augmentera de façon significative.

Pages